Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 25/06/2017
Messages : 5

Identité du personnage
Nom du personnage: Celle qui n'a pas de nom ...
Métier principal: Alchimiste
Métier secondaire: Soigneur [RP]
Voir le profil de l'utilisateur

[BG] Celle qui n'a pas de nom...

le Dim 25 Juin - 20:15
Entre le Diable et l'horizon...









Nom : Inconnu

Prénom : Inconnu

Ethnie : Sang-mêlée visiblement

Age : La vingtaine

Divinité : ***

Métier principale : Alchimiste

Métier secondaire : Soigneur

Taille/Poids : 1m65 / 48 kilo

Signe distinctif :
. Ne découvre jamais ses mains, portant en permanence des gants de cuir épais.
. Possède une voix d'une froideur particulièrement notable, malgré un accent chantant.




Talents divers connues :


- Escrime
- Navigation
- Archerie
- Médecine / chirurgie
- Cuisine
- Alchimie






Description physique :

La jeune femme que vous rencontrez ne dépasse les un mètre soixante-dix, ce déplaçant d’un pas léger et silencieux; ses tenues de cuir noir et rouge la moule sans mal dévoilant des formes aux galbes marqués ainsi qu’une certaine assurance dans sa démarche; bien qu’elle ne cherche pas à ce faire remarquer outre mesure, cachant son visage sous la pénombre d’une capuche de cuir sombre.
Ne laissant entendre de son passage que le tintement des sacoches qu’elle porte à la ceinture, ainsi que les battement du fourreau de sa rapière contre sa hanche. Son corps bien qu’assez gracile ne dégage pas une grande force physique, ses bras fins n’étant gère capable de supporter de lourde charge. La peau blanche de la demoiselle, qui reste rarement découverte, ne semble porter aucune marque ou grain de beauté, laissant simplement un parfum de lys blanc derrière son passage.

Les rares fois ou elle le découvert, les traits fins et ravissant de son visage contraste violemment avec ses lèvres pulpeuses rouges sang qui expriment parfois un fin sourire moqueur. Ses grand yeux en amande révèlent des iris d’un bleu lagon surmontés d’épais cils noir renforçant son regard. Sa chevelure blonde platine lui arrivant aux bas des reines est souvent tressés modestement. Alors que son port de tête, droit et fière, trahisse ses origines, dont elle semble avoir hérité un caractère altier, ainsi qu’un léger accent chantant qui peut ce deviner malgré la froideur de la demoiselle au première abord.








Thèmes musicales :





Parole:
Ses ongles sont tentaculaires et si elle vous prend par la main
C’est comme un orage qui vient rompre le silence

Prend garde au grand vent du nord attention je m’approche
Pour te mordre, te mordre
Se méfier de moi me paraîtrait bien judicieux
Pour t’éloigner du vice et de tous les maléfices
Si elle vous voit et qu’elle ne vous revenait pas
C’est qu’il reste encore une chance

Hante moi mon ange
Je suis l’ange ou le démon qui te mande et te parle
Quand sous la pression du silence tu saisi ta chance
Et essaie enfin de t’enfuir loin de mon influence
Et si elle vous voit elle qu’elle ne vous revenait pas
C’est qu’il reste encore une chance

Venez pour rompre le silence
La Femme vous tend sa main blanche
Vous la saisissez, ce sera le frisson de votre vie






Textes traduit:


Un autre jour, naufragée
Pouvez-vous entendre, ma prière ?
Si vous avez la réponse faite le moi savoir
Volé, une autre vie
Vous avez comparu dans la mienne
Il ne ce sent pas comme auparavant


Et la marée me prend loin de vous
Et cela me ramène à nouveau
Et vous glissez comme le sable directement par mes mains
Avec chaque mot que vous dites


Oh, vous me trouverez, entre
Le diable et la mer bleu foncé
Et je serais la vertu
Oh, vous me trouverez, entre
Le diable et la mer bleu foncé
Et je serais la vertu


Je remonte, pour l'air
Venez et partagez mon dernier souffle
Sauvez-le pour le peu de temps quand je suis ici pas plus
Nous plongeons dans les grandes profondeurs
Nous ne pouvons pas revenir de nouveau
La bataille ne finit jamais mais vous avez gagné la guerre


Et la marée me prend loin de vous
Et cela me ramène à nouveau
Et vous tombez droit dans l'eau, à travers mes mains
Avec chaque mot que vous dites

Oh, vous me trouverez, entre
Le diable et la mer bleu foncé
Et je serais la vertu
Oh, vous me trouverez, entre
Le diable et la mer bleu foncé
Et je serais la vertu


Je me noie maintenant.
Venez me sauver, me sauver...
Je coule comme une pierre
Jamais, jamais je n'ai ressenti quelque chose comme ça avant
Et nous nous noyons, nous avons besoin de l'épargne, de sorte
Cette terminée depuis longtemps
Jamais, jamais rencontré quelqu'un comme toi avant
Et nous nous noyons, nous ne devons l'épargner, alors...


Oh, vous me trouverez, entre
Le diable et la mer bleu foncé
Et je serais la vertu
Oh, vous me trouverez, entre
Le diable et la mer bleu foncé
Et je serais la vertu

Je me noie maintenant
Venez me sauver, me sauver, oh









_________________
avatar
Date d'inscription : 25/06/2017
Messages : 5

Identité du personnage
Nom du personnage: Celle qui n'a pas de nom ...
Métier principal: Alchimiste
Métier secondaire: Soigneur [RP]
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [BG] Celle qui n'a pas de nom...

le Mar 27 Juin - 15:51







La ou s'étend le désert sans fin, le corps brûlé d'une silhouette frêle ce décroche de sa croix grinçante...
Brusquement, les ventes soulèvent les sables comme une vaste foule hurlante et désordonnée, les dunes murmures mille songes et affiches les mirages d'une mort injustement programmée...
Le soleil est à son zénith, il plonge l'océan d'ocre sous une violente chaleur, brûlante, imposante et sans pitié,
au loin les lambeaux de quelques drapeaux claque les courants chauds, cherchant surement, eux aussi, à fuir cet enfer d'or et de sable.
Sur l'erg suffocante, la silhouette tremble, le visage ensablé par sa chute involontaire la libérant de ses chaînes mortuaires.
Sa peau nue, bien trop pâle pour le climat c'est déjà couverte de brûlures, alors que la marque de ses liens se confonde avec les cicatrices d'un autre temps.
Sa chevelure bien trop longue s'envole sans ordre au moindre souffle chaud, une main faible et tremblante tente de les retenir sans force, le visage toujours voûté vers la terre, les genoux enfoncés dans le sable...


Je... Je suis vivante... ?


Une nouvelle brise vint faire danser les dunes au loin, l'ombre malingre ce relève péniblement, ses jambes trembles, son souffle et court et haletant, les premiers pas hésitant manque de la faire chuter, mais étonnamment, elle trouve encore la force de râler...


Quel genre de lâche étaient-ils pour ne pas oser me tuer... Et me condamner à cette errance... J'ai si... Soif...



_________________
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum